24/102018

A l'aide de financements de l'Union Européenne, l'île grecque de Tilos s'approche de sa totale indépendance énergétique. Cet investissement, qui a aidé l’île à mettre en place le projet TILOS (Technology Innovation for the Local Scale, Optimum Integration of Battery Energy Storage), fera d'elle la première île de la Méditerranée à atteindre l’indépendance énergétique en utilisant uniquement des sources renouvelables.

 

photo illu tilos

 

La petite île, située dans la mer Égée, ne compte que 500 habitants. La population double durant les mois d'été, lorsque le magnifique paysage marin abrite un flot de touristes venus du monde entier. Malgré la petite échelle des installations renouvelables, l'île acquiert une reconnaissance internationale pour l'adoption d'un système d'énergie solaire et éolienne sans faille.

À l'origine, Tilos était alimentée en électricité par un câble sous-marin relié à l'île voisine de Kos. Cette source d'énergie s'est révélée peu fiable en raison de l'activité tectonique qui a entraîné des pannes de courant dans les deux îles. Outre le problème de dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles et les coupures de courant du réseau électrique, cette liaison perturbait la principale source de revenus de l'île, le tourisme.

Le système hybride, prenant en charge les besoins en énergie de l'île, comprend une éolienne de 800 kW et un système photovoltaïque solaire de 160 kW. Avec un stockage de batterie d'une capacité de 2,4 MWh, les habitants de l'île et leurs visiteurs bénéficieront d'un approvisionnement en énergie constant qui fonctionnera indépendamment des conditions météorologiques et de l'heure.

Les experts affirment que le projet est si efficace que l'île de Kos, alimentée par le pétrole, importera bientôt de l'énergie de l'île de Tilos au lieu de la lui fournir. Selon les partenaires du projet, TILOS « jettera les bases du développement et de la réplication de systèmes hybrides similaires dans les régions insulaires et des communautés isolées confrontées à des problèmes énergétiques ».

L'Allemagne (Pellworm), le Portugal (La Graciosa) et la France (Corse) comptent parmi les pays ayant des îles participant au projet. « L’idée générale du projet TILOS est de créer une plateforme spéciale qui permettra le transfert de savoir-faire technologique entre les îles, et permet de nouvelles opportunités pour le développement de systèmes similaires dans d’autres îles ».

« Le nouveau système de l'île commence par fournir une énergie renouvelable correspondant à 70% des besoins de Tilos, et atteindra 100% très prochainement. Il servira sans aucun doute de modèle pour les îles de la région et, espérons-le, du monde entier. »